Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur Google+ Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn

L’application KLASSROOM réussit un tour de table de 500 k€

Mardi 13 février 2018 à 14h23

Klassroom, l’application qui réinvente la communication entre les parents et les professeurs vient de boucler une levée de fonds de 500 000 €. 

Xavier Niel, la famille Afflelou, Bris Rocher, Sebastien Breteau, Moic Toulemonde, Arnaud Menjucq, Johnatan Azoulay et Vincent Klingbeil viennent rejoindre Idinvest, Daniel Kahn, Romain Afflelou, Jean-Stephane Arcis, Jean-David Blanc et d’autres investisseurs dans l’aventure Klassroom.

Le 31 décembre 2016, 300 classes avait été créées par des enseignants sur Klassroom. Le 31 décembre 2017, 3500 classes ont été crées ! Un succès qui s’explique par une forte adhésion des utilisateurs et une recommandation très forte des enseignants qui utilisent l’application. L’application est d’ailleurs notée 4,5 / 5 sur l’App Store.

Klassroom : une révolution pour les profs ?

Avec Klassroom, les professeurs peuvent en quelques clics partager avec les parents d’élèves des informations sur la classe, des photos, des vidéos, des documents ou encore des événements (sorties scolaires, etc.). Les parents reçoivent alors instantanément l’information sur leur mobile. De leur côté, les parents peuvent prévenir le professeur d’une absence, d’un retard, poser une question ou faire une demande de rendez-vous.

Selon une enquête menée par Klassroom sur ses utilisateurs enseignants, 73% des professeurs déclarent que Klassroom a renforcé leur relation avec les parents d’élèves. Bien plus qu’un outil pratique, 2 professeurs sur 3 pensent même que l’utilisation de Klassroom - qui implique d’avantage les parents dans la vie scolaire - a un impact positif sur le succès des enfants à l’école.

2018 : Klassroom en France et à l’étranger

Klassroom, qui est à présent aussi disponible en anglais et en espagnol, a obtenu de manière organique (simplement par bouche à oreille) des amorces de marché dans différents pays, notamment aux États-Unis, au Canada, en Amérique du Sud, en Belgique, en Suisse, et même à Hong Kong !
L’un des défis de 2018 pour la startup française sera donc d’accélérer son développement en France mais aussi d’explorer ces opportunités à l’étranger qui constituent déjà 10% de son activité.

La rentabilité dans la EdTech, c’est possible.

L’exploitation des données privées - comme c’est souvent le cas lorsqu’un service est gratuit est inenvisageable en France et d’une manière générale en Europe en particulier lorsqu’il s’agit d’enfants. Mais faire payer dans l’éducation en France n’est pas pour autant chose aisée. 

Cette nouvelle année a marqué aussi pour Klassroom l’introduction d’un modèle économique freemium : Pour les enseignants, l’application mobile ou la version web sont gratuites. Pour les parents, la version web est gratuite mais la version application mobile nécessite l’offre premium. Cette offre peut soit être prise en charge par l’école (ou la commune) soit être prise en charge par le parent le cas échéant.

« Nous avons conçu un modèle économique respectueux de la vie privée des utilisateurs et en particulier des enfants qui permet à tout le monde d’être libre :

⦁ Les enseignants sont libres de pouvoir déployer l’application sans attendre qu’on leur valide un budget et sans imposer la moindre dépense aux parents. 

⦁ Les parents sont libres d’utiliser l’application gratuitement ou de prendre l’abonnement à l’offre premium s’ils souhaitent plus de confort. Dans les 2 cas ils ont accès au même niveau d’information. » déclare Frank-David Cohen, Président co-fondateur de Klassroom.

Un modèle économique qui a su séduire ces nouveaux investisseurs.

Pour la petite histoire…

Klassroom est née du désir des deux fondateurs Damien Rottemberg et Frank-David Cohen, tous les deux papas d’enfants en maternelle, de moderniser et d’améliorer le lien entre les parents et les professeurs notamment lorsque les parents sont divorcés ou peu en contact avec le milieu scolaire. Convaincus tous les deux de la nécessité d’améliorer cette communication professeurs-parents, ils ont décidé de lancer le projet Klassroom.

Source : Communiqué de presse

Les investisseurs et experts de l'opération
Investisseur
• IDINVEST PARTNERS (206)
Toute l'actualité de
• KLASSROOM
       Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur Google+ Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn