Partager sur facebook Partager sur twitter

L'application de soutien scolaire KIPOYA lève 200 k€

Mercredi 13 octobre 2021 à 14h30

La startup Edtech veut transformer l'addiction aux écrans en motivation.

Créée en 2018 par deux amis d’enfance, Pierre Favre et Thomas Handschuch, Kipoya est la 1ère application de révisions scolaires qui garantit un travail quotidien et régulier des élèves de primaire et collège. Comment ? Grâce à un système de verrouillage, les applications de réseaux sociaux tant convoitées ne deviennent accessibles qu’une fois la session d’exercices terminées. L’application est contrôlée par les parents qui peuvent suivre la progression de leur enfant. La startup développe des collaborations avec des écoles. Disponible sur l’Apple Store et le Google Play Store, l’application Kipoya a été lancée en 2020 et a déjà reçue de nombreux avis positifs de parents. Kipoya a récemment finalisé une levée de fonds d’un montant de 200 k€.

Un fort engagement en faveur de la pédagogie et de l’enseignement

L’approche Kipoya de l’enseignement est pour le moins innovante : conscients du temps que les jeunes passent sur les applications récréatives (2h40 chaque jour), les deux fondateurs ont eu l’idée d’en tirer parti en conditionnant l’accès à ces applications à la réalisation d’exercices de révision. Convaincu que c’est par un travail régulier que les enfants font des progrès, les fondateurs ont imaginé comment motiver les enfants à étudier chaque jour un peu.

A partir de paramètres définis par les parents (niveau scolaire, taux de réussite...), l’application propose à l’enfant des exercices de révision adaptés à son niveau et de courte durée (30 questions de 5 à 10 minutes environ de travail chaque jour). Les révisions en français, mathématiques et anglais deviennent ainsi récurrentes, tout en étant variées, mais surtout motivantes pour l’enfant : dès lors qu’il réussit ses exercices, l’enfant se voit ouvrir l’accès à ses applications favorites.

Une double offre : pour les parents et pour les professeurs

Avec une équipe pédagogique composée de professeurs en activité, Kipoya est en mesure de proposer des contenus pertinents, en adéquation avec le programme scolaire (du CM1 à la 3e), et adaptés au niveau scolaire de l’enfant. L’algorithme de Kipoya programme les sessions en fonction des lacunes de l’enfant et revient régulièrement sur les sujets qui ne sont pas maîtrisés. Les parents ont accès à un tableau de bord depuis lequel ils peuvent suivre les progrès de leur enfant et ajuster les différents paramètres (dont le verrouillage). Kipoya propose actuellement deux abonnements mensuels : un abonnement pour un enfant à 9€99 et un abonnement pour deux enfants à 14€99.

Kipoya s’adresse également au corps enseignant et a commencé à développer des partenariats avec des écoles afin que l’application soit proposée au sein même des classes. Les professeurs ont alors accès à une interface qui leur permet de voir en temps réel le niveau d’une classe, ainsi que le niveau individuel de chaque élève.

Dans tous les cas, Kipoya se présente comme un complément à l’action des professeurs. Sans se substituer aux cours, l’ambition de Kipoya est de favoriser le soutien scolaire en le rendant ludique et intéressant, afin de permettre à l’enfant de combler ses lacunes.



Le marché du soutien scolaire représente 2,5 Mds€ en France en 2016 et affiche une croissance de 1 à 2%. La France est en première position en Europe sur cette verticale, alors même que la France a perdu 7 points au classement PISA.

Avec 3 millions de smartphones dans les poches des collégiens, l’idée d’exploiter ce nouveau support pour la révision scolaire semble pertinent. Toutefois, dans 90% des cas, l’enfant est seul face à son écran, sans contrôle ni soutien physique qui le pousse à se concentrer. Or, avec Kipoya, en plus d’être motivés à réviser, les enfants ne sont pas seuls : leurs parents ou les professeurs contrôlent et surveillent leur progression.

Des fonds pour accélérer la croissance de la startup

Afin de poursuivre le développement commercial et technologique de l’application, enrichir ses contenus et renforcer ses collaborations avec des écoles, les fondateurs se sont approchés du réseau WeLike pour lever des fonds. Après une phase d’accélération avec WeRaiseStartup, sous le mentorat de Claude Boulot et Tom Rousselot, la startup a finalisé sa levée de 200 000€ en mai 2021. Des Business Angels WeLikeAngels ont ainsi rejoint les investisseurs historiques de la startup.

Source : Communiqué de presse

Toute l'actualité de
• KIPOYA - ADHUC
       Partager sur facebook Partager sur twitter