Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur LinkedIn

INVIVO va racheter SOUFFLET pour créer un géant européen de l'agroalimentaire

Lundi 03 mai 2021 à 18h12

Les groupes InVivo et Soufflet sont prêts à célébrer leurs noces pour donner naissance à un géant européen de l'agroalimentaire, après un accord pour l'acquisition du second par le premier, ont-ils annoncé lundi.

Si elle reçoit l'aval des autorités de la concurrence, l'opération fera d'InVivo un champion européen, le deuxième groupe coopératif agricole sur le continent, avec environ 10 milliards d'euros de chiffre d'affaires, derrière le munichois BayWa AG.

InVivo, premier groupement coopératif agricole français, et le groupe familial Soufflet, l'un des premiers malteurs mondiaux et l'un des principaux meuniers-boulangers français, avaient annoncé en janvier être entrés en négociations exclusives.

Les groupes estiment que l'opération pourrait être finalisée avant la fin de l'année. Ils ne communiquent aucun chiffre sur le montant de l'opération.

"Ce rapprochement entre deux groupes français d'envergure internationale permettra de créer un pilier de la souveraineté alimentaire française", affirment-ils dans un communiqué commun.

"Le nouvel ensemble se trouvera également en meilleure position pour faire face à la concurrence européenne et internationale accrue sur ses métiers, ainsi que pour apporter des réponses pérennes à l'agriculture française et aux acteurs de ses filières pour accompagner la transition agricole et alimentaire", ajoutent-ils.

"InVivo entend en particulier dynamiser l'export des produits agricoles, qui demeure un levier important de la balance commerciale française, dans un secteur agricole mondial dominé par des acteurs étrangers", est-il aussi indiqué.

Les silos exportateurs d'InVivo sont principalement situés à Nantes et Bordeaux, tandis que Soufflet est solidement implanté à Rouen et La Rochelle.

La nouvelle entité demeurera modeste en comparaison des mastodontes du négoce agricole que sont les ABCD (ADM, Bunge, Cargill et Louis-Dreyfus).

En janvier, une source proche du dossier avait indiqué que l'intégrité de Soufflet, qui "deviendrait une filiale d'InVivo", serait préservée.

La famille Soufflet, qui a fait en 60 ans d'un petit commerce de grains de l'Aube un membre du trio de tête des malteurs mondiaux et un acteur incontournable du commerce des céréales avec 7.000 collaborateurs dans 19 pays, de la semence au fournil, était extrêmement attachée à son indépendance.









Copyright © 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

       Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur LinkedIn