Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur LinkedIn

Immobilier : mais que se passe-t-il à Paris ?

Vendredi 02 octobre 2020 à 16h24 par CLUBFUNDING

Après un début d’année dynamique puis un long confinement et un rebond avant l’été, le marché de l’immobilier parisien semble chamboulé. Quelles sont les premières tendances de la rentrée ?

Entre baisse et hausse des prix, la confusion règne

Les premiers indicateurs n’affichent pas une tendance claire. Une baisse des prix de l’ordre de 0,4 % sur les sept premiers mois de l’année semblait se dessiner fin août . Une première depuis 2014. Les réseaux immobiliers rappellent cependant que la demande restant largement supérieure à l’offre, l’augmentation des prix devrait perdurer. Les notaires ont en effet relevé une hausse de 8 % sur un an . Le confinement aura tout de même porté un coup d’arrêt au marché. Pour preuve : le seuil symbolique de 11 000 € le m2 ne devrait pas être atteint en 2020 .

Le Grand Paris et les maisons gagnent en popularité. Le dynamisme est de mise dans la petite et la grande couronne. Est-ce la faute à un confinement mal vécu par de nombreux Parisiens, à la recherche de logements plus spacieux ? La hausse des prix, plus rapide que dans la capitale, semble l’indiquer. Les maisons anciennes autour de Paris affichent des augmentations records, plus rapide que celles des appartements. Leurs prix grimpent de 5,4 % sur un an en petite couronne et de 4,8 % en grande couronne2.

Les bureaux, une exception à la crise ?

Le dynamisme côté résidentiel a laissé place à la crainte côté bureaux. Des inquiétudes liées au confinement et aux nouvelles habitudes de travail adoptées par les entreprises. Des secteurs entiers ont encore recours à l’activité partielle quand le télétravail s’est généralisé pour de nombreuses entreprises. Ces mutations pourraient faire évoluer les modèles à venir et le recours au flex-office s’intensifier dans les années à venir, le coût des locaux devenant une variable d’ajustement pour résister à la crise économique.

Pour autant, le marché semble pour l’instant bien résister. Aucune conséquence sur les loyers, sur les prix ni sur l’occupation n’a été constatée en cette rentrée. L’offre immédiate en bureaux à la fin du premier semestre s’établissait à 2,9 millions de m2, soit une hausse de 3 % sur le trimestre et de 5 % sur un an . Rien d’alarmant à l’heure actuelle. La Défense se démarque même, notamment grâce à l’implantation du futur siège de Total dans le gratte-ciel The Link. Un signal d’attractivité qui se retrouve dans toute la périphérie où l’offre future certaine neuve augmente (+ 52 % sur un an).

Le marché du locatif entame sa transition

Le locatif résidentiel subit déjà la plus grande transformation. La fermeture des frontières a entraîné une chute de la fréquentation étrangère. Le succès des meublés touristiques en a pâti et les pertes se sont accumulées pour les propriétaires qui sont nombreux à envisager – ou ont déjà sauté le pas – de transférer leur bien sur le marché du locatif de longue durée. Des changements qui pourraient être encouragées par l’opposition entre les plateformes et la mairie de Paris. Anne Hidalgo avait promis durant sa campagne un référendum local sur le sujet qui pourrait se tenir d’ici l’été 2021.

Les données montrent une impressionnante augmentation de l’offre de logements à louer. Entre juin et août 2020, le nombre de locations longue durée sur le site Se Loger a augmenté de 67 % pour les meublés et de 7 % pour les non-meublés. À l’inverse, la demande parisienne semble avoir chuté depuis la sortie du confinement, avec une baisse des recherches de 23 %, à mettre en parallèle avec l’augmentation observée à Bordeaux (+ 36 %) ou Marseille (+ 29 %). Une tendance qui ne semble pas avoir (encore) provoqué de baisse des loyers, stables sur un an à Paris, en moyenne à 1 579 €. Néanmoins, des mutations pourraient apparaître dans les mois à venir et modifier ce nouvel équilibre.

Pour en savoir plus : https://www.clubfunding.fr/blog/immobilier-a-paris
       Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur LinkedIn
A propos de CLUBFUNDING
47 avenue de l'Opéra
75002 Paris
Tél : 01 77 58 38 58
Contacts :
David PERONNIN
David EL NOUCHI
Fiche complete
ClubFunding est une plateforme de financement participatif en obligations agréée par l’Autorité des Marchés Financiers depuis avril 2015.