Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur LinkedIn

FUNECAP et SCF se rapprochent en vue de former un leader des services funéraires

Mardi 02 décembre 2014 à 09h15

Les sociétés Funécap et SCF annoncent leur rapprochement pour former un leader des services funéraires en France et en Belgique, un secteur de plus de trois milliards d'euros de chiffre d’affaires. Funécap est contrôlée et dirigée par Ophiliam Management et ses dirigeants Thierry Gisserot et Xavier Thoumieux et SCF, que CM-­‐CIC Investissement accompagne depuis 2007, par Frank Dinneweth.

Le rapprochement des deux sociétés qui partagent les mêmes valeurs humaines, de service et de long terme, permettra de toujours mieux accompagner et répondre aux attentes des familles endeuillées comme des collectivités publiques qui leur font confiance.

Créée en 2010, avec le soutien de Crédit Mutuel Arkéa, Funécap est devenue en quatre ans le numéro deux des services funéraires en France avec un chiffre d’affaires d’environ 60 millions d’euros en 2013. Constituée autour d’une quarantaine d’acquisitions et d’ouvertures de complexes funéraires, Funécap croît à un rythme de plus de 25% par an et conserve un potentiel considérable de développement sur un marché encore très fragmenté (plus de 3 000 opérateurs indépendants, dont la plupart font moins d’un million d’euros de chiffre d’affaires).

SCF, créée en 1995, gère 17 crématoriums en activité auxquels vont s’adjoindre prochainement deux nouveaux établissements. SCF, leader indépendant de la gestion de crématoriums avec une part de marché d’environ 12%, est active sur le segment en plus forte croissance des services funéraires, croissance liée à la progression de la crémation dans l’hexagone (35% des décès aujourd’hui).

Dans la nouvelle organisation, SCF devient le pôle « crématoriums » du groupe Funécap. Pour garantir une parfaite neutralité envers la communauté des opérateurs funéraires locaux, SCF conservera sous la direction de son actuel président Frank Dinneweth, une structure indépendante et l’autonomie de gestion propre à l’exploitation de ce service public exercé par délégation de la commune d’implantation.

Au total, le nouveau groupe devrait approcher les 100 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2015 tout en continuant à dégager une rentabilité élevée avec :

-­‐ ses 23 crématoriums sous gestion et en développement,
-­‐ ses 200 agences exploitées sous plusieurs marques nationales (notamment Pompes Funèbres Pascal Leclerc, marque à vocation économique, et L’Organisation Funéraire, partenaire historique du monde mutualiste) et locales (réunies sous l’enseigne France Obsèques),
-­‐ ses 40 funérariums dont près d’une dizaine de complexes funéraires de dernière génération (avec salle de cérémonie et espace de réunion pour les familles) et
-­‐ sa filiale spécialisée dans le courtage de contrats de prévoyance obsèques.

Le groupe Funécap est donc idéalement placé pour poursuivre sa politique volontariste d’investissement et rester le leader de la consolidation d’un marché qui évolue rapidement avec l’augmentation du nombre de décès, la montée de la crémation et de la prévoyance obsèques ou l’importance croissante d’internet.

Le groupe, qui allie rentabilité, résilience et fort taux de croissance, a ainsi pour objectif de tripler sa part de marché et son chiffre d’affaires dans les cinq à sept ans qui viennent.



Source : Communiqué de Presse

       Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur LinkedIn