Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn

Feu vert des autorités australiennes au rachat d'AQUILA par BAOSTEEL

Lundi 02 juin 2014 à 12h50

Le gouvernement australien a donné son accord jeudi à l'offre du géant chinois de l'acier Baosteel pour acquérir le groupe minier australien Aquila Resources, valorisant ce dernier à quelque 1,4 milliard de dollars australiens (950 millions d'euros).

La filiale australienne de Baosteel et la compagnie australienne de fret ferroviaire Aurizon proposent 3,40 dollars australiens par action, en numéraire.

Selon Aurizon, le Conseil australien des investissements étrangers (FIRB) a informé les parties impliquées qu'il n'émettait "aucune objection à l'acquisition d'Aquila" dans les termes de l'offre, que les actionnaires de la cible doivent encore approuver.

Baosteel détient déjà près de 20% d'Aquila, dont le siège est à Perth (ouest).

Aquila est un des groupes miniers qui tentent de se tailler une part du gâteau dans la région minière de Pilbara (ouest) --où sont extraits 40% du minerai de fer du pays exporté par la mer--, face aux géants que sont BHP Billiton, Rio Tinto et Fortescue Metals.

Mais elle a besoin de gros investissements pour la construction de nouvelles mines, dont la West Pilbara Iron Ore Project (projet minerai de fer du Pilbara ociidental), pour un coût estimé à 7,4 milliards de dollars australiens .

Ce site a pour objectif une production de 30 millions de tonnes de minerai de fer par an et nécessite la construction d'une ligne de chemin de fer de 282 kilomètres pour amener le minerai à un nouveau port, Anketell Point.

Depuis que les prix des matières premières ont commencé à se replier, fin 2011, après avoir atteint des sommets, les créanciers hésitent à accorder d'importants prêts à des entreprises dont la dette serait infiniment supérieur à leur valeur.

Pour le président de Baosteel, cette acquisition répond à la stratégie de l'entreprise chinoise de bâtir un groupe d'acier et matières premières de premier plan, en développant les projets de minerai de fer dans la région de Pilbara (ouest) et de charbon à coke à Eagle Downs, dans l'Etat du Queensland (nord-est).

L'opération lui permettrait aussi et surtout de s'assurer un approvisionnement en charbon et minerai de haute qualité.

Pour le PDG d'Aurizon Holdings, "cette coopération représente un investissement conjoint entre le plus grand opérateur australien de transport de fret et un des plus importants groupes chinois dans le minerai de fer et l'acier, pour développer des ressources australiennes de première qualité".

Aurizon est le plus important transporteur de charbon en Australien mais il est surtout actif dans le Queensland et il souhaite se développer aussi dans l'ouest du pays.



Copyright © 2014 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

       Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn