Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn

EURONEXT déclare son offre inconditionnelle sur la Bourse d'Oslo

Lundi 03 juin 2019 à 09h38

L'opérateur boursier paneuropéen Euronext a annoncé vendredi que son offre sur la Bourse d'Oslo était désormais inconditionnelle, quatre jours après le retrait de l'offre concurrente de l'opérateur américain Nasdaq.

Les actionnaires de la Bourse d'Oslo qui ont apporté leurs titres à cette offre vont donc recevoir 158 couronnes norvégiennes par action, auxquelles s'ajoute un intérêt fixe de 3,21 couronnes, précise un communiqué.

L'offre d'Euronext - comme celle du Nasdaq, qui a annoncé lundi son retrait, laissant la voie libre à son concurrent - propose un prix de 6,8 milliards de couronnes (698 millions d'euros).

L'opérateur boursier paneuropéen annoncera le résultat de l'offre, et la part du capital de la Bourse d'Oslo qu'il a obtenue, "la semaine prochaine", précise le communiqué. Le règlement-livraison des titres que les actionnaires auront apportés jusqu'au 7 juin aura lieu une semaine plus tard, à savoir le 14 juin.

Les actions restantes pourront être apportées jusqu'au 28 juin, précise encore Euronext.

Après un bras de fer de plusieurs mois autour du contrôle d'un des derniers opérateurs boursiers indépendants en Europe, l'opérateur américain Nasdaq a renoncé à acquérir la seule Bourse échappant à son emprise dans les pays nordiques et baltes.

Ses espoirs avaient volé en éclats le 13 mai quand le gouvernement norvégien avait jugé que les prétendants américain et européen étaient tous les deux aptes et compétents pour un tel rachat.

Or Euronext faisait déjà largement la course en tête puisqu'il s'était assuré le soutien d'actionnaires représentant plus de la moitié du capital.










Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

       Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn
Trouver des sociétés à reprendre dans ce secteur
Crowdfunding des projets de santé CA : 50k€
Plateforme de crowdfunding CA : 15k€
Les sociétés à reprendre du secteur "Intermédiation" / en Norvège