Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur Google+ Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn

Échec des discussions entre EKINOPS et NOKIA

Vendredi 12 avril 2019 à 12h30

L'équipementier en télécoms français Ekinops a annoncé vendredi avoir arrêté les discussions entamées en octobre dernier pour un rachat d'Alcatel Submarine Networks (ASN), l'ancienne division de câbles sous-marins d'Alcatel, sans trouver d'accord.

"Aucun accord n'a été conclu et les discussions avec Nokia sont maintenant arrêtées", a précisé Ekinops dans un communiqué.

Les deux sociétés discutaient depuis octobre pour le rachat d'ASN, entrée dans le giron de Nokia lors de la fusion de l'équipementier finlandais avec Alcatel en 2015.

Dans le cadre des accords signés avec Nokia en 2015, l'État français dispose d'un droit de regard en cas de vente d'ASN.

L'entreprise, qui fabrique, pose et entretient les câbles sous-marins, est considérée comme un actif crucial par la France, et occupe une place de choix sur un marché mondial concentré aux mains de seulement quelques acteurs. La société dispose d'une usine à Calais, qui emploie près de 400 personnes.

Les salariés avaient manifesté leur inquiétude quant à ce projet de rachat, notamment au sujet du maintien de l'emploi.









Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

       Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur Google+ Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn
Trouver des sociétés à reprendre dans ce secteur
Câblage en courant faible : fibre optique, vidéo, téléphonie et alarme CA : 300k€
Les sociétés à reprendre du secteur "Fab. Distribution de cables" / en Ile-de-France