Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur LinkedIn

DIABELOOP finalise la plus importante levée de fonds en Europe en IA thérapeutique

Mardi 10 décembre 2019 à 08h00

L’entreprise grenobloise annonce la conclusion de son tour de série B, à hauteur de 31 millions d’euros.

L’opération finalisée va lui permettre d’accélérer son déploiement commercial à l'international, tant en Europe qu'aux Etats-Unis. Il fait suite au tour de table de 13,5 millions d’euros en 2017 qui a soutenu l’obtention du marquage CE de son premier produit et permis d’initier les discussions pour sa prise en charge.

Des avancées technologiques pionnières dans le traitement du diabète

Les solutions développées par Diabeloop embarquent de l’intelligence artificielle pour une gestion automatisée et personnalisée du diabète.

Son premier système de délivrance automatisée d’insuline repose sur un algorithme propriétaire auto-apprenant hébergé dans un terminal dédié. Associé à un système de mesure continue du glucose et à une pompe à insuline, le dispositif, véritable innovation technologique de rupture, automatise presque totalement le traitement du diabète de type 1.

Les bénéfices médicaux et de qualité de vie apportés par les solutions de Diabeloop ont été observés notamment lors des séries d’essais cliniques qui ont mené au marquage CE et à des publications scientifiques prestigieuses en particulier dans le Lancet Digital Health.

“La technologie développée par Diabeloop est unique. Notre algorithme s’adapte à la physiologie de chaque personne et à son mode de vie ce qui permet une personnalisation fine de la prédiction de la tendance glycémique et la délivrance d’insuline associée. Les patient·e·s qui ont vécu avec le dispositif ont fait des retours extrêmement positifs aux médecins, notamment en termes de qualité de vie grâce à un allégement de la charge mentale permanente qui pèse sur les personnes qui vivent avec un diabète de type 1.” – explique Erik Huneker, fondateur et CEO de Diabeloop.

Des investisseurs convaincus par le potentiel commercial de Diabeloop

Plusieurs millions de personnes vivent avec un diabète de type 1 en Europe (2 millions) et dans le monde. Le potentiel commercial de Diabeloop, qui apporte de véritables solutions de rupture pour soulager les malades, a convaincu CEMAG Invest de mener ce renforcement de fonds propres de 22 millions d’euros.

CEMAG Invest investit dans des start-up françaises proches du marché et à fort potentiel de croissance, dédiées à l’innovation technologique dans la santé. A ses côtés pour renforcer ce tour de série B, les investisseurs privés ADAG, Odyssée Venture et AGIR à dom.

Le management de Diabeloop et les investisseurs du premier tour de table – ALIAD (Air Liquide Venture Capital, partenaire de long terme), Supernova Invest (au travers de son fonds Supernova 2 complété d’un nouvel investissement avec les fonds Crédit Agricole Innovations et Territoires et le FCPI Amundi Avenir Innovation), Sofimac Innovation, Kreaxi, Crédit Agricole Sud Rhône Alpes Capital, Crédit Agricole des Savoie Capital et le CERITD – ont fait le choix de réinvestir.

La Caisse d’Epargne, BNP Paribas et la Société Générale soutiennent également Diabeloop, aux travers de prêts bancaires, aux côtés du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, Banque Populaire Auvergne Rhône-Alpes, HSBC et Bpifrance qui accompagnent historiquement la société depuis 2017.

Diabeloop, enfin, est fière d’avoir été retenue pour le programme européen pour la recherche et l’innovation – Horizon 2020 IPME Phase 2. Elle bénéficie à ce titre d’une subvention à laquelle s’ajoute le soutien renouvelé d’EIT Health au travers du programme D4Teens.“Avoir pu réunir à nouveau nos investisseurs et soutiens historiques sur ce deuxième tour de financement est une marque précieuse de leur confiance dans les fondements et le potentiel de Diabeloop. Les nouveaux investisseurs, menés par CEMAG Invest, particulièrement sensible à la création de valeur pour les patients, nous permettent de réaliser une levée de fonds inédite dans le secteur de l’Intelligence Artificielle thérapeutique. Diabeloop est ainsi maintenue sur la route d’un déploiement international, pour rendre nos dispositifs accessibles au plus grand nombre. » – déclare Marc Julien, co-CEO de Diabeloop qui a mené ce tour de financement.

Un déploiement international qui s’accélère

Particulièrement agile et entourée des meilleurs partenaires cliniques (CERITD) et académiques (CEA-Leti), Diabeloop bénéficie d’une avance unique d’accès au marché dans un contexte de durcissement réglementaire d’autorisation des dispositifs médicaux.

Ces nouveaux financements vont renforcer la stratégie de pénétration des marchés internationaux et répondent à l’ambition première de la société qui est de rendre ses innovations accessibles au plus grand nombre de patients.

En France, le dossier de remboursement du premier dispositif de Diabeloop, déposé au printemps dernier, est en cours d’examen par les autorités de santé, dans le but d’obtenir la prise en charge du dispositif par la Sécurité Sociale.

Diabeloop souhaite aussi commercialiser à court-moyen terme son dispositif dans la majorité des pays européens. Des discussions avec les organismes payeurs sont actuellement avancées en Allemagne, au niveau national et local.

La conclusion de cette nouvelle levée de fonds permet enfin de consolider son dossier auprès de la FDA (Food and Drug Administration) aux Etats-Unis. Diabeloop espère ainsi établir rapidement les premières bases commerciales de son arrivée sur le marché américain.

Des projets ambitieux

La mission que Diabeloop s’est fixée est de répondre aux différents besoins des personnes vivant avec un diabète de type 1 et de leur entourage.

Ainsi, après le dispositif médical destiné aux adultes, des essais cliniques ont eu lieu dans deux centres pédiatriques en France et un centre en Belgique, en partenariat avec le CEA-Leti et soutenus par l’EIT Health, afin d’adapter le “pancréas artificiel” à l’enfant. *

D’autres études cliniques sont également en cours ou en projet pour adresser des problématiques telles que celles des adolescents ou encore la situation complexe des patients atteints de diabète hautement instable.

Diabeloop prévoit également de mener une étude dédiée à la soumission à l’agrément FDA.



A propos de Diabeloop SA

La mission de Diabeloop : soulager les personnes vivant avec un diabète de type 1 de décisions thérapeutiques quotidiennes et alléger leur lourde charge mentale.

Issue d’un projet de recherche médicale, Diabeloop est créée en 2015 par le Dr Guillaume Charpentier, aujourd’hui directeur médical et Erik Huneker, co-dirigeant avec Marc Julien depuis 2016. Cette équipe dirigeante complémentaire est associée à un réseau de partenaires solides, tels que le CEA- Leti lié à Diabeloop au sein d’un laboratoire de recherche commun et le CERITD (Centre d’Etudes et de Recherches pour l’Intensification du Traitement du Diabète).

Le premier dispositif médical pour la gestion automatisée du diabète de Diabeloop, le DBLG1, a obtenu le marquage CE en novembre 2018.

Un deuxième tour de financement, à hauteur de 31 millions d’euros a été conclu en novembre 2019 afin d’accélérer le déploiement commercial international du DBLG1 et soutenir un programme de recherche ambitieux.

Aujourd’hui, Diabeloop rassemble les personnalités, la passion et les compétences de 60 collaborateurs qui œuvrent quotidiennement pour améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de diabète de type 1.

Source : Communiqué de presse

Toute l'actualité de
• DIABELOOP
       Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur LinkedIn
Ils veulent faire des acquisitions dans ce secteur
Innovation technologique recherche agencement de luxe et activité aéraulique CA Max : 10.000k€
Les acheteurs du secteur "Logiciels B2B"