Ouvrir le fil d'info
Source : Le Figaro
Fermer le fil d'info
Fusacq Buzz - L'actualité collaborative des fusions-acquisitions
Recevez chaque matin
la synthèse de l'actualité par mail !
 
Votre compte

< Retour au fil d'actualité
Crowdfunding et entrepreneurs : un duo qui match ?
02 août 2017 à 12h37 par CLUBFUNDING


CLUBFUNDING

47 avenue de l'Opéra
75002 Paris

Tél : 01 77 58 38 58

Contact (s) :
David PERONNIN,
David EL NOUCHI

Si les solutions d'investissement offertes par les plateformes de financement participatif permettent aux investisseurs d'obtenir un meilleur rendement sur leur épargne tout en lui donnant une utilité sociale, les entrepreneurs ont semble-t-il aussi à gagner de ces nouvelles formes de financement.

La maturité d’un secteur émergent

Utilité sociale donnée à son épargne, désintérêt pour des placements peu rentables, les investisseurs sont nombreux à être séduits par le financement de projets via le crowdfunding. Pour que l’équation fonctionne, il faut néanmoins que les entrepreneurs y trouvent leur intérêt. À en juger par les données du secteur, il semblerait que cette formule soit en bonne voie de consolidation.

Si depuis la réglementation de 2014, les dons et prêts aux particuliers ont continué à augmenter de 80%, le secteur du crowdfunding à destination des entreprises a lui quadruplé. Sur 100 € collectés aujourd’hui, 70 € ont pour destination le financement d’une entreprise. Entre 2015 et 2016, le secteur du financement participatif, toutes catégories confondues, a augmenté de 40%. En 2016, 233,8 millions d’euros ont été récoltés.

Le secteur reste cependant une goutte d’eau dans l’océan. En 2016, les banques ont financé 871 milliards d’euros.

PME : une progressive familiarisation au financement participatif

Loin du discours « no bank » tenu à la création des fintech françaises, les plateformes de financement participatif revendiquent aujourd’hui leur complémentarité avec les banques. En avril 2017, le président de FONCIFRANCE a financé un projet sur la plateforme ClubFunding. Accompagné dans tous ses projets par des établissements bancaires, il explique néanmoins l’avantage du crowdfunding sur des opérations et des tranches sur lesquelles les banques ont trop de contraintes pour s’engager.

Entre avril et juin 2017, trois fintech sont passées sous le giron de grandes entreprises : Compte-Nickel rachetée par BNP Paribas, KissKissBankBank par la Banque Postale et Credit.fr par Tikeau Capital. Familières de leurs banques, ces rapprochements tendent à habituer les PME au monde de la fintech.

Rappelons que 80% du tissu économique français est composé de petites et moyennes entreprises (PME). Elles sont à l’origine du fonctionnement de l’économie réelle, que beaucoup ont opposé depuis 10 ans à une économie plus spéculative, raison pour laquelle en 2016, le plafond de collecte pour les CIP (Conseillers en Investissements Participatifs) est passé de 1 million à 2,5 millions d’euros.

Un gain pour les entrepreneurs

Le secteur du financement participatif attire les entrepreneurs pour des raisons de simplicité. En effet, sur la plateforme ClubFunding, le délai entre le premier contact avec le porteur de projet et la levée de fonds peut être très rapide, ce qui permet de répondre efficacement à certaines demandes et de s’adapter au temps de l’entreprise.

En 2016, plus de 21 000 projets ont été financés par des plateformes de financement participatif dont 45 millions d’euros pour les solutions obligataires, qui permettent aux entrepreneurs de ne pas ouvrir leur capital à la différence des solutions en equity.

L’instrument semble séduire les porteurs de projets. En 2016, les prêts rémunérés ont été réalisés à hauteur de 96% par des entreprises commerciales, contre 83% pour les investissements.

Si le secteur français est encore en pleine émergence, son histoire l’explique. Les entrepreneurs anglo-saxons connaissent davantage les solutions de crowdfunding. Au Royaume-Uni comme aux États-Unis, les pouvoirs publics ont depuis longtemps ouvert les bras au secteur. La Chine connait pour sa part une évolution importante du financement participatif, pour une autre raison : le secteur bancaire y est peu développé. À mi-chemin entre ces deux situations, le secteur français semble offrir une place de choix aux entrepreneurs.

Pour en savoir plus : https://www.clubfunding.fr/


Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur Google+ Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn


A propos de CLUBFUNDING :

ClubFunding est une plateforme de financement participatif en obligations agréée par l’Autorité des Marchés Financiers depuis avril 2015.


La fiche complète de CLUBFUNDING




En direct de Fusacq
12h30 Electricité générale CFo/CFa
Annonce de cession d'entreprise
Localisation : Ile-de-France
CA : 6400 k€
11h32 Confection et importation textile
Annonce de cession d'entreprise
Localisation : DOM TOM
CA : 400 k€
10h07 Menuiserie de mobilier d'agencement
Annonce de cession d'entreprise
Localisation : Lorraine
CA : 1500 k€
09h38 Négoce de carrelage
Annonce de cession d'entreprise
Localisation : Rhône-Alpes
CA : <300 k€
04h01 Négoce de chasse, coutellerie et d…
Annonce de cession d'entreprise
Localisation : Confidentiel
CA : 1400 k€
17/08 Cabinet d'étude - géomètre/topog…
Annonce de cession d'entreprise
Localisation : Basse-Normandie
CA : 300 k€
17/08 Menuiserie et agencement
Annonce de cession d'entreprise
Localisation : Auvergne
CA : 1500 k€
17/08 Secrétariat général - Produits h…
CV de repreneur
Localisation : France
Apport : 250 k€
17/08 Spécialiste de la découpe au jet …
Annonce d'acquisition d'entreprise
Localisation : Rhône-Alpes
CA : <300 k€
17/08 Conseiller à la sécurité ADR
Annonce de cession d'entreprise
Localisation : Nord-Pas-de-Calais
CA : <300 k€

Publicité


© Fusacq | Contact | Mentions légales | CGU | Cookies | Newsletters | RSS | Supervised by Heatmap