Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn

CORSAIR (TUI FRANCE) annonce qu'il ne sera pas racheté par le groupe DUBREUIL

Jeudi 05 mars 2015 à 10h59

La compagnie aérienne Corsair (groupe TUI) a annoncé jeudi qu'elle ne sera pas rachetée par le groupe familial vendéen Dubreuil, propriétaire d'Air Caraïbes, en raison de la "fin des discussions" entre les parties prenantes.

"Le groupe Dubreuil et le groupe TUI ont mis fin à leurs discussions relatives au projet de transaction" visant le troisième opérateur entre la métropole et les Antilles, indique Corsair dans un communiqué.

"Malgré les efforts de ces dernières semaines, les parties ont conclu qu'elles ne seront pas en mesure de mener à son terme le projet de cession de la compagnie Corsair", poursuit le communiqué.

"Le groupe Dubreuil confirme l'arrêt des discussions autour du rachat de Corsair International", a indiqué à l'AFP Eric Fohlen, porte-parole du groupe diversifié Dubreuil.

Le projet de rachat de Corsair à TUI France par le groupe Dubreuil avait suscité la colère des syndicats de Corsair qui ont lancé une grève du 28 février au 2 mars pour réclamer notamment des "garanties" pour l'emploi.

Ils avaient prévenu samedi qu'un mouvement de grève reconductible des personnels concernés aurait lieu du vendredi 6 mars 2015 00h01 au dimanche 8 mars 2015 23h59.

Dubreuil s'était engagé à ne recourir à aucun plan social.

Le projet, désormais avorté, prévoyait que le groupe Dubreuil rachète 100% de la compagnie Corsair International pour créer un pôle aérien 100% français, qui détiendrait plus de 50% des parts de marché sur les vols entre la métropole et les Antilles.

L'opération, dont le montant n'avait pas été dévoilé, devait être finalisée en juin après le feu vert des autorités de la concurrence.







Copyright © 2015 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

       Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn