Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur Google+ Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn

Comment fixer le juste prix d’une entreprise ?

Lundi 11 février 2019 à 09h39 par ACTORIA

Pour fixer le juste prix d’une entreprise, il convient de gérer sa société dans le respect des règles comptables, juridiques et managériales. Explications.

Évaluer le prix d’une entreprise est une des étapes les plus importantes afin de pouvoir la revendre dans les meilleures conditions. En effet, si vous demandez un prix trop élevé, vous ne trouverez pas de repreneur. À l’inverse, si le prix est trop faible, vous risquez de ne pas rentrer dans vos frais et de perdre de l’argent. Mais alors, comment estimer le prix d’une entreprise ? Les experts Actoria France ont en mis place une stratégie en 6 points.

Déterminer le prix d’une entreprise : nos 6 conseils d’expert



1. Mettre à jour les documents de l’entreprise



Le prix d’une entreprise s’évalue aussi par la qualité et l’exhaustivité de sa comptabilité, qui doit être impeccablement tenue et de ses différents documents juridiques. Si vous souhaitez mettre en vente, passez en revue tout le secrétariat et n’hésitez pas à solliciter la révision de votre bilan par un professionnel indépendant. Une entreprise "en ordre" est toujours plus attrayante qu’une entreprise "brouillon".

2. Protéger la propriété intellectuelle



Si vous développez des produits qui nécessitent des années de recherche, prenez le temps de les protéger, ainsi que vos marques. Ceci doit être fait immédiatement, et pas au moment de la revente, sous peine de faire face à de désagréables surprises. Il faut surtout éviter que vos repreneurs découvrent qu’ils distribuent un produit copié par la concurrence.

3. Ne pas porter seul la réussite de l’entreprise



En d’autres termes, apprenez à déléguer et à confier la gestion de votre boîte à vos différents collaborateurs. Le prix d’une entreprise qui repose uniquement sur les compétences de son fondateur est forcément moins élevé que celui d’une entreprise qui "tourne" sans lui. Pour vos clients, fournisseurs et partenaires, mettez en place des processus clairs et identifiables, faciles à reproduire après votre départ.

4. Étudier la valeur minimale de l’entreprise



Avant de vous engager dans un processus de transmission, il est nécessaire de connaître la valeur minimale de votre entreprise. Faites appel à un expert indépendant et neutre. Évitez de travailler avec votre comptable ou votre fiduciaire, forcément subjectif sur la gestion et les performances de la société.

5. Réaliser un diagnostic économique



Au-delà de l’expertise financière qui évalue les performances d’une entreprise à un instant T, un diagnostic économique établit les prévisions et tendances sur les 3 à 5 années à venir. Le simple fait de réaliser cet exercice montre une volonté de transparence à laquelle les investisseurs sont sensibles.

6. Sortir les cadavres du placard



Comme nous l’avons vu dans le point précédent, il faut à tout prix éviter que les repreneurs rencontrent de mauvaises surprises en phase d’audit. Aussi, essayez de résoudre vos litiges avant l’opération et, le cas échéant, montrez à vos interlocuteurs la stratégie que vous avez mis en place pour les traiter rapidement.

On le comprend, la vente d’une société s’anticipe des années avant la transaction et le respect des conseils ci dessus permettent de fixer le juste prix d’une entreprise le moment venu.

Pour en savoir plus : http://www.actoria.fr/fixer-prix-dune-entreprise
       Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur Google+ Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn
A propos de ACTORIA
24, rue de Lisbonne
75008 Paris
Tél : 01 45 22 90 20
Contact :
Fabrice LANGE
Fiche complete
Cabinet international de conseil de dirigeants souhaitant céder ou transmettre leur entreprise Premier opérateur européen spécialisé sur les PME à être physiquement implanté dans 5 pays différents - Logistique internationale - Equipe pluridisciplinaire (juridique, financière et technique).