Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur LinkedIn

CHABAUD & ASSOCIES, structure dédiée à l'univers du vin, souhaite lever 800 k€

Mardi 17 décembre 2013 à 11h09











Fusacq a rencontré Philippe Der Megreditchian (consulter ici sa dernière interview de juin 2013), Président de la société Chabaud & Associés pour faire un point sur son plan de développement et la nouvelle levée de fonds en cours.

La société spécialisée dans l'univers du vin, qui est déjà à la tête du Domaine de Chanzy, vise une levée complémentaire de l'ordre de 800 k€.



L'augmentation de capital que vous avez réalisée sur Alternativa l'été dernier a rencontré un fort succès avec plus de 800 k€ levés. Vous attendiez vous à une telle réussite et comment l'expliquez-vous ?



C'était la première fois que nous levions des fonds et également la première fois que nous faisions appel à la plateforme Alternativa.
Nous sommes très satisfaits de cette levée de fonds et cela nous encourage à refaire appel au marché. Je pense que le profil atypique de notre structure a particulièrement attiré les investisseurs.




Société dédiée à l'univers du vin, Chabaud & Associés est probablement l'une des sociétés les plus atypiques cotées sur Alternativa. Comment valoriser un domaine vinicole comme le vôtre ?



Chabaud & Associés, propriétaire du Domaine de Chanzy, possède une activité principale de propriétaire récoltant (viticulture et vinification), à la tête de 38,2 hectares en pleine propriété (Bouzeron, Rully, Mercurey, Santenay, etc.). Toutefois, la valorisation d’un domaine viticole ayant les spécificités du domaine de Chanzy, doit recouvrir un champ plus large que ses premières caractéristiques foncières.



En effet, à celles-ci s’ajoutent les changements accomplis en 2013 ainsi que les perspectives à venir suivants : (i) la valeur de la marque, (ii) l’amélioration de l’outil de production et donc de la qualité du produit fini, (iii) la valeur reconnue d’un produit différenciant dont Chabaud & Associés est propriétaire (le Bouzeron s’inscrivant comme un aligoté haut de gamme), (iv) l’activité de Négoce en devenir (vinification de premiers et grand crus), (v) la grande qualité du management mis en place.



De fait la société peut être plus justement valorisée par la méthode DCF prenant ainsi en compte ces caractéristiques et le potentiel de développement de Chabaud & Associés. Via cette méthode, Chabaud & Associés avait été valorisée 7,3 M€ par un expert indépendant avant la 1ère levée de fonds.




Quelles sont les prochaines grandes étapes que vous envisagez en termes de développement ?



En 2014, Chabaud & Associés va poursuivre 4 chantiers majeurs dans la lignée de 2013.

Premièrement l'export va devenir l'une de nos priorités pour atteindre les standards de la Bourgogne soit 50% de la production. L'exercice 2013 nous a confirmé que nous étions en bonne voie.



Deuxièmement nous allons développer la vente directe qui reste le canal de distribution le plus rémunérateur. Nous sommes actuellement dans la norme de la Bourgogne mais nous comptons atteindre 20% de nos ventes en direct. Nos expériences respectives vont nous être utiles car nous avons régulièrement participé au développement de sociétés événementielles. Le marketing va ici jouer un rôle déterminant.



Un troisième axe est le développement du négoce qui était fait de manière très opportuniste. Ce pan du business va devenir primordial pour notre croissance. Notre re-positionnement va logiquement accroître la demande. Afin de pouvoir y répondre dans de bonnes conditions, nous allons passer des accords avec des viticulteurs qui nous fourniront en raisins.



Enfin nous allons poursuivre la hausse des prix de vente qui sera appuyée par le poids que va prendre l'export et notre volonté globale d'augmenter les prix. En 2014, nous tablons sur une hausse moyenne des prix de l'ordre de 25%.
Le prochain exercice va également signer le retour du Domaine de Chanzy sur ses niveaux de vente historiques. Ce phénomène va notamment être entraîné par le développement de l'appelation Bouzeron.



Développer la part du CA à l'export et augmenter le prix de vente par bouteille seront deux facteurs clés pour la croissance des résultats
futurs. Quels sont vos objectifs et comment comptez-vous les atteindre ?




Le second semestre 2013 a été marqué par l'aboutissement de plusieurs projets visant à développer Chabaud & Associés.



Tout d'abord une nouvelle structure dirigeante a été mise en place avec la nomination au poste de Directeur Général de Jean-Baptiste Jessiaume. Celui ci est issu d'une longue lignée de maîtres du vin officiant en Bourgogne depuis plusieurs générations. Il a rejoint la société en août 2013 après avoir été formé au Domaine Jessiaume.



La politique d'investissement dans du matériel de très haute qualité pour environ 200 k€ (tonneaux, cuves, groupement frigorifique, étiqueteuse) a permis un essor notable de la qualité de la production qui s'est d'ores et déjà fait ressentir à travers les vendanges de cet automne 2013.



Notre ouverture à l'international s'est bien accentuée avec notamment la vente de plus de 15 000 bouteilles à l'export, ainsi que les bons contacts qui naissent avec les Etats-Unis, les pays scandinaves et asiatiques.



Le plan marketing que nous avons mis en place commence aujourd'hui à payer. Nous avons notamment remodeler complètement l'étiquetage des bouteilles, refondu le site Internet et poursuivi le rebranding de l'intégralité de la Société. Cela nous permet de jouer immédiatement à la hausse sur les prix.



Pour finir, notre souhait serait de développer le négoce de Premiers crus et Grands crus de renoms. Ces acquisitions permettraient d'étoffer la gamme de vins que nous proposons en la montant en gamme. Le domaine pourrait ainsi pouvoir acquérir une réelle identité dans le monde du luxe et pourrait répondre à la demande à moindre coût.



Est ce dans ce cadre que vous vous apprêtez à lever 800 k€ supplémentaires pour atteindre les 1,5M€ visés ? Quelles sont les modalités de cette augmentation de capital et comment comptez vous utiliser les fonds levés ?


Oui c'est pour poursuivre notre développement que nous refaisons appel au marché Alternativa. Il y a eu une très légère revalorisation du titre par rapport à la levée de fonds initiale. Le prix de l'action a été fixé à 16 euros contre 15 euros lors de la dernière levée.



Les fonds vont être utilisés pour soutenir notre stratégie à savoir l'accroissement de l'export et l'amorçage du négoce.



Comment l'année 2013 se termine-t-elle pour Chabaud et Associés ? Comment se présente 2014 ?


L'année 2013 va-t-être en ligne avec nos prévisions, elle marque le retour à la croissance.
Cela est lié à trois facteurs principaux qui sont : l'arrêt du vrac qui a entraîné une remontée naturelle du prix de vente moyen par bouteilles ; l'amorçage du développement à l'international ; notre politique marketing résolument plus agressive afin de repositionner les vins sur un segment de prix plus en rapport avec leur qualité.


En revanche toute cette restructuration va avoir un coût. Le fait d'arrêter le vrac va avoir un effet négatif sur le nombre de bouteilles vendues. Les investissements en hommes et en marketing vont avoir un fort impact sur la rentabilité de l'exercice car même si il y a eu croissance, celle ci ne pourra pas immédiatement compenser ces investissements.


Les dotations aux amortissements induites par le fait que nous ayons investi 0,9 M€ sur 2012 et massivement sur 2013 viendront également peser sur les comptes.
Il est également important de rappeler que lors du rachat en 2008, nous avons renégocié les dettes financières qui s'élevaient à 3,8 M€ et entraînent des résultats financiers négatifs.
Le prochain exercice va révéler la nouvelle image du groupe avec un doublement de l'activité.
































CHABAUD & ASSOCIES en bref
CA 2012 : 1094 k€
Effectif 2012 : 15 personnes
President : Philippe DER MEGREDITCHIAN
Directeur Général : Jean-Baptiste JESSIAUME
Consultant Marketing & Export : Laurent CHABAUD
Maître de Chais : Bertrand LECOUR







Biographie du dirigeant
Philippe a une vingtaine d'années expérience dans les secteurs des Fusions & Acquisitions et du Capital Investissement, particulièrement en tant que CEO et Associé de deux fonds de Capital Investissement (Eagle Venture Partner, avec plus de 100 millions d'euros sous gestion), et Baring Vostok Capital Partners (2 milliards de dollars sous gestion). Il a été administrateur de plus de 30 sociétés et a participé à une centaine d'investissements en tant que décideur ou conseil. Philippe est titulaire d'un MBA HEC Paris. Il est citoyen français, et parle l'anglais et le russe couramment.

       Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur LinkedIn