Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur LinkedIn

Acquisition de SAFETY-INXS par COVERGUARD

Jeudi 11 février 2021 à 10h18

Le concepteur d'équipements de protection individuelle Coverguard a procédé à sa toute première acquisition, celle d'un fabricant chinois de gants, qui lui permet d'amorcer un début d'intégration verticale.

Coverguard a repris, dans des conditions financières non précisées, une majorité du capital de la société Safety-INXS, basée à Nantong, à deux heures de route de Shanghai, selon un communiqué publié mercredi par l'entreprise.

Fondée en 2004 par William Zhao, qui conserve une partie du capital et reste aux manettes de la société, Safety-INXS réalise une cinquantaine de millions d'euros de chiffre d'affaires, avec quelque 400 salariés.

"C'est une opération assez structurante pour nous", relève le PDG de Coverguard, Brice de La Morandière, au regard des 125 millions d'euros de ventes réalisées par sa société.

Elle a été permise par le soutien du propriétaire de Coverguard depuis 2015, la holding d'investissement de la famille Dentressangles.

Jusqu'à 2019, Coverguard se définissait comme un pur concepteur et distributeur. Il faisait fabriquer ses produits en Asie via son bureau de "sourcing" basé à Hong Kong.

Un premier pas industriel avait été fait avec l'installation au printemps 2020 de deux lignes de fabrication de masques anti-Covid pour répondre à l'urgence sanitaire, moyennant un investissement d'un million d'euros sur le site de l'entreprise à Miribel Les Echets (Ain), aux portes de Lyon.

"Un pari qui s'est révélé pas si simple à mettre en oeuvre mais qui semble réussi à l'arrivée", note M. de La Morandière.

Passer à l'échelle supérieure en commençant par les gants fait sens car c'est la catégorie reine des EPI: chez Coverguard, ils génèrent entre un quart et un tiers de l'activité totale.

"Depuis plusieurs dizaines d'années", les gants de protection - tricotés puis enduits d'un polymère en fonction de l'utilisation projetée - sont seulement fabriqués en Asie.

L'acquisition d'un fabricant chinois va permettre aussi à Coverguard de prendre pied commercialement en Chine où "il ne vendait pas de produits jusque-là", alors que sa nouvelle filiale y réalise "un gros tiers" de son activité.

"Il y aura peut-être d'autres acquisitions à l'avenir, mais des acquisitions ciblées. Nous n'avons clairement pas vocation à produire tout ce que l'on vend", précise le dirigeant.






Copyright © 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Toute l'actualité de
• COVERGUARD SALES
       Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur LinkedIn