Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur LinkedIn

Accord de restructuration financière signé entre TERREAL et ses créanciers

Jeudi 11 juillet 2013 à 15h30

Spécialiste de l’enveloppe du bâtiment, le Groupe TERREAL annonce aujourd’hui qu’un accord de restructuration financière vient d’être signé à l’unanimité entre l’actionnaire majoritaire LBO France, les principaux actionnaires minoritaires, les prêteurs seniors et la direction de l’entreprise.

Cette restructuration financière, conduite par la banque ING et les fonds Park Square Capital et Goldman Sachs, vise à réduire significativement la dette financière de la société. À l’issue de la restructuration, les prêteurs de Terreal convertiront une partie importante de sa dette en actions et deviendront les seuls actionnaires de Terreal, avec ING et les fonds Park Square Capital et Goldman Sachs représentant plus de 50 % du nouveau capital.

ING et Park Square ont conduit le comité de coordination des prêteurs senior de TERREAL pour élaborer avec la société et ses actionnaires un plan de restructuration intégrant plusieurs avancées significatives :

- une dette brute ramenée de 486 M€ à 300 M€ (230 M€ après prise en compte de la trésorerie),

- des ORA (obligations remboursables en actions) ramenées de 550 M€ à 157,5 M€,

- un allongement de la durée des prêts de 3 ans,

- une réduction de la charge d’intérêts de 7 M€ par an.

Tout au long de la négociation, un esprit constructif a présidé aux discussions. Les actionnaires, le management et les prêteurs ont démontré un désir de protéger le développement futur de la société et ont recherché un accord consensuel et équilibré. Les créanciers participaient déjà à la gouvernance de l'entreprise depuis la dernière restructuration puisqu’ils étaient déjà actionnaires à hauteur de 49 %. Cette prise de contrôle s'opère donc de façon pacifiée et naturelle.

L’équipe de direction actuelle de TERREAL et son président, Hervé Gastinel, sont confirmés dans leurs fonctions. La structure opérationnelle du Groupe reste inchangée, et la restructuration n’aurait pas d’incidences en matière d’emploi. Il n'y pas de plan social ni de fermeture d’usines prévus. La stratégie du groupe sera poursuivie.

Au terme de cette restructuration financière, TERREAL dispose d’un solide projet d’entreprise qui :

- Permet une importante réduction de l’endettement du Groupe, réduit le service annuel de la dette et repousse à mi-2017 (3 années au-delà de l’échéance initiale) le remboursement du principal, désormais réduit à 300 M€ ;

- Renforce les fonds propres de l’entreprise et lui permet de disposer d’un bilan mieux équilibré, de nature à rassurer ses fournisseurs et ses clients ;

- Prévoit la mise en place d’une gouvernance adaptée à la nouvelle détention actionnariale du Groupe en privilégiant les administrateurs indépendants au sein du nouveau conseil d’administration aux côtés d’Hervé Gastinel ;

- Garantit la stabilité et la continuité stratégique pour l’avenir, avec une ambition de développement dans l’offre de solutions pour le bâtiment durable.

Cette opération démontre l’attractivité de TERREAL et sa capacité à créer de la valeur grâce à son positionnement sur le marché et son expertise rare sur l’ensemble de l’enveloppe du bâtiment. TERREAL repart aujourd’hui avec une feuille de route claire et un plan de marche lui permettant de traverser la conjoncture difficile que rencontre actuellement le secteur du bâtiment.


Source : Communiqué de presse,Terreal.

Les investisseurs et experts de l'opération
Investisseur
• LBO FRANCE (26)
• GOLDMAN SACHS (2)
Toute l'actualité de
• ING
• TERREAL
       Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur LinkedIn