Vendre, reprendre ou développer
son entreprise

Accueil > Boîte à outils > Base de connaissance > Quel est l’intérêt d’introduire une société en bourse si l’on souhaite faire des acquisitions ?

Avis d'expert

Quel est l’intérêt d’introduire une société en bourse si l’on souhaite faire des acquisitions ?

Par Pierre Louis AMANCIC (Havila Partners)
(Havila Partners)
Tél : 020 7256 3190 - E-mail : amancic@havilapartners.com

Avant de pouvoir répondre à cette question, il faudra en préambule analyser les raisons qui conduisent le chef d’entreprise à s'introduire en bourse. On le verra par la suite que l’intérêt apparaîtra en fonction de la stratégie industrielle ou patrimoniale de celui-ci.

Notre approche se limitera à deux marchés appropriés aux PME, à savoir le Marché Libre et le tout nouveau Alternext.

Eurolist pourrait être traité aussi dans cette rubrique, mais les contraintes légales et administratives lors de la « vie boursière » sont telles, que ce segment semble approprié uniquement pour des sociétés matures. Néanmoins, certaines réponses conviendront aussi.

Marché Libre , Alternext : même combat ?

Non : la démarche est différente.

Le Marché Libre est un marché « non réglementé » qui permet de s’acclimater au marché boursier.

Ses points positifs sont avant tout :

  • La possibilité de rencontrer des investisseurs nouveaux (gestions institutionnelles voire acteurs du capital développement)

  • Permettre à l’entreprise de mettre en place une politique de communication

  • Offrir au chef d’entreprise une plate-forme de cotation « légère » qui lui permettra d’adapter sa structure dans une optique de transfert sur un marché réglementé.

  • Un outil utile dans le cadre de certaines opérations patrimoniales.

  • Une procédure d’admission simplifiée

  • Toute entreprise (SA) est admise sans critères particuliers

L’aspect « non-côté » prive le chef d’entreprise d’un accès à certaines gestions et, en particulier, aux acteurs étrangers de la gestion collective qui agissent principalement sur des marchés réglementés pour des raisons légales.

Cependant, plusieurs opérations de fusions ou d’acquisitions sont menées par des sociétés cotées au Marché Libre. En effet, le changement de taille lié à des opérations de ce type est un facteur d’intérêt pour les investisseurs ou les banques (généralement parce que c’est une étape qui mène à moyen terme à un marché réglementé).

Quels défauts donc dans le cadre de ce marché pour la question qui nous intéresse ?

Hors ceux ci-dessus, on en isolera deux principaux :

  • L’impossibilité si la société est la cible d’une offre de faire l’objet d’une OPA et, à fortiori, qu’il y ait une Offre Publique de Retrait Obligatoire

  • Une « validation » de la valeur d’entreprise qu’à partir du moment où il existe un volume quotidien satisfaisant sur le titre

Alternext offre les mêmes avantages que le Marché Libre , et n'en connaît pas les désavantages.
Tout actionnaire détenant + de 50% du capital suite à une acquisition est contraint d’offrir les mêmes conditions aux minoritaires : c’est un point important pour les investisseurs.
Par ailleurs, la procédure d’admission est adaptée aux PME, les contraintes limitées et le marché réglementé.

Dans le cadre d’une acquisition où il sera prévu une rémunération en titres, ce dernier aspect sera apprécié par la « cible ». La communication autour de ce nouveau segment de la côte de la Bourse de Paris et l’émergence probable de FCP ou de SICAV dédiés à ce marché sont aussi des atouts dans le cadre de la valorisation de la société.

Enfin, les raisons ci-dessus sont des facteurs importants pour favoriser les volumes et la liquidité du titre : ce point étant essentiel lors de toute discussion d’échange ou d’émission d’actions nouvelles.

A ce stade on aura compris que les points principaux qui font l’intérêt d’une cotation sont :

  • La capacité de payer la cible en titres à une valeur constatée par un marché

  • La possibilité de lever des capitaux auprès d’une communauté financière plus ou moins élargie en fonction du type de marché choisi

Mais en outre, on ajoutera :

  • L’aspect attirant que peut représenter pour une cible le fait d’être achetée par un groupe côté

  • Une meilleure visibilité de la vie de l’entreprise par les partenaires bancaires

  • La possibilité de lier aisément dans les contrats d’acquisitions, des systèmes de rémunérations complémentaires grâce à la liquidité du marché

  • Enfin, une possibilité de communication publique sur la stratégie de croissance externe de l’entreprise, qui peut faciliter la mise en relation par des professionnels auprès de cibles potentielles.

De nombreux avantages donc à « faire le pas » vers une cotation.
Mais les avantages vont au-delà du simple désir de faciliter les opérations de croissances externes, et cela fera certainement l’objet d’une autre rubrique !

N’oublions pas cependant que la cotation implique aussi un surplus de travail pour l’entreprise et l’entrepreneur, que ce soit en terme de communication, de contraintes de publications dans des délais légaux etc... Mais ces points négatifs d’un premier abord peuvent s’avérer extrêmement positifs en permettant au chef d’entreprise de parfaitement structurer sa société et mener d’autant plus facilement……des opérations de croissances externes !