Ouvrir le fil d'info
Source : Le Figaro
Fermer le fil d'info
Fusacq Buzz - L'actualité collaborative des fusions-acquisitions
Recevez chaque matin
la synthèse de l'actualité par mail !
 
Votre compte

< Retour au fil d'actualité
Des repreneurs pour l'enseigne de textile TATI
21 avril 2017 à 12h19
Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur Google+ Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn
 Des repreneurs pour l'enseigne de textile TATI

Tati, à vendre depuis fin février, a reçu une demi-douzaine de marques d'intérêt de potentiels repreneurs, et en particulier deux offres fermes dont une du fondateur du groupe Gifi, a-t-on appris jeudi de sources concordantes.

"A l'heure où nous nous parlons, nous avons reçu une demi-douzaine de marques d'intérêt pour la reprise de Tati", a déclaré à l'AFP Michel Resseguier, le dirigeant d'Agora Distribution, qui regroupe Tati et les autres enseignes à bas prix du groupe Eram.

Tati, en difficulté depuis plusieurs années, a été mis en vente par son propriétaire, le groupe Eram, en février. L'enseigne emploie plus de 1.700 personnes et exploite 130 magasins.

Parmi ces marques d'intérêt, une offre ferme du dirigeant-fondateur de Gifi, spécialisé dans la décoration à petit prix, Philippe Ginestet, a été déposée ce jeudi auprès de la banque chargée de trouver un repreneur, a indiqué une source proche du dossier à l'AFP.

Une seconde offre émanant d'un consortium, regroupant notamment la Foir' Fouille, Centrakor et Stokomani, a également été déposée, selon cette source.

"L'offre de M. Ginestet est faite à titre personnel, via son groupe GPG, et propose de conserver la marque et l'activité de Tati et de reprendre plus de 100 magasins et environ 1.200 salariés", a indiqué cette source proche.

Cela permettrait de conserver "près de 1.500 emplois directs et indirects". Le magasin historique du boulevard Barbès à Paris pourrait ainsi être repris, ajoute la source.

"GPG entend maintenir le siège à la Plaine Saint-Denis et prévoit de mobiliser 80 millions d'euros pour relancer l'enseigne", l'idée étant de "dupliquer le succès de Gifi à Tati", précise t-elle.

M. Ginestet "se donne deux ans pour que l'entreprise redevienne pérenne et rentable".

Les salariés ont lancé une pétition en ligne pour interpeller le dirigeant d'Eram et François Hollande, leur demandant de préserver l'emploi.

Fin février, le groupe Eram avait mandaté une banque pour trouver des repreneurs. Eram avait alors indiqué vouloir se séparer de Tati, en difficulté, pour se recentrer sur ses autres marques.

Malgré une stratégie de diversification de son offre et une internationalisation, Tati a enregistré l'an dernier des ventes en recul et un résultat déficitaire, selon Agora Distribution.

Fondée en 1948 par Jules Ouaki, Tati avait été reprise par Eram en 2007.






Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.




Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur Google+ Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn




Trouver des sociétés à reprendre dans ce secteur
Titre Localisation CA (k€) Réf.
Distribution du matériel pour naissance et petite enfa. Belgique 17000k€   V41333
Spécialiste de la chaussure pour enfants Nord 2700k€   V43112
Marque française d'escarpins pour femmes Paris 400k€   V40942
Fabrication et vente de vêtements sportswear pour homm. Var <300k€   V41301
Les sociétés à reprendre du secteur "Textile / Habillement et accessoires" / en Ile-de-France


Ils veulent faire des acquisitions dans ce secteur
Titre Localisation CA Max(K€) Réf.
Marque de Prêt à Porter France 3000K€   A6289
Réseau de boutiques textile / équipement de la person. Centre 3000K€   A6536
Les acheteurs du secteur "Textile / Habillement et accessoires"

En direct de Fusacq
09h30 Usinage de pièces mécaniques
Annonce d'acquisition d'entreprise
Localisation : Alsace
CA : 10000 k€
09h29 Maîtrise d'oeuvre bâtiment et ing…
Annonce d'acquisition d'entreprise
Localisation : Alsace
CA : 3000 k€
09h25 Transport de marchandises
Annonce de cession d'entreprise
Localisation : Ile-de-France
CA : 11000 k€
09h20 Pose de fermeture, volets, portails…
Annonce de cession d'entreprise
Localisation : Pays-de-la-Loire
CA : <300 k€
09h19 Marque renommée - Vente et éditi…
Annonce de cession d'entreprise
Localisation : Ile-de-France
CA : <300 k€
09h14 Agence web dédiée à la santé su…
Annonce de cession d'entreprise
Localisation : Confidentiel
CA : 950 k€
24/05 Centre d'enfouissement technique
Annonce de cession d'entreprise
Localisation : Afrique
CA : 2000 k€
24/05 Logiciel industriel de suivi de pro…
Annonce de cession d'entreprise
Localisation : Midi-Pyrénées
CA : <300 k€
24/05 Menuiserie Alu, PCV - Vitrerie et m…
Annonce de cession d'entreprise
Localisation : Rhône-Alpes
CA : <300 k€
24/05 Vente de cycles, motos et scooters
Annonce de cession d'entreprise
Localisation : Confidentiel
CA : 5000 k€

Publicité

Les derniers articles du secteur d'activité
10/05 VIVARTE cède PATAUGAS à HOPPS GROUP
La complémentarité des métiers des 2 sociétés permettra d'accélérer la croissance de PATAUGAS
26/04 Le groupe KINDY placé en redressement judiciaire
Le groupe confirme que la cession de ses activités ne va pas apurer l'intégralité de ses passifs
25/04 Le groupe GIFI négocie le rachat des enseignes TATI
Le PDG de GIFI pourrait mettre 80 M€ sur la table pour relancer l’enseigne
29/03 L’enseigne de mode MIM sauvée par TALLY WEIJL et ETAM
TALLY WEIJL va ainsi reprendre 69 points de vente sous enseigne MIM, tandis qu'ETAM en reprendra seulement 2
30/11 L'enseigne d'habillement MIM en redressement judiciaire
Le but est soit de continuer avec un plan de redressement, soit de se faire racheter
Achat & vente de commerces en Ile-de-France
Reprendre un commerce en Ile-de-France

© Fusacq | Contact | Mentions légales | CGU | Newsletters | RSS | Supervised by Heatmap